Le Japon : une opportunité pour la Bretagne 経済的な交のシンポジウム


Le 5 février dernier s’est tenue à L’IGR-IAE de Rennes dans le cadre des Rendez-Vous de l’IGR, une conférence sur le thème « le Japon, une opportunité pour la Bretagne » . L’occasion pour le Club IGR de mettre en perspective une relation s’inscrivant désormais dans la durée entre la Bretagne et le Japon.

Club IGR Bretagne-Japon

Avec la participation de :

Susumu KATAOKA
Conseiller aux Affaires Commerciales de l’Ambassade du Japon à Paris

Alain LE MAT
ancien Editeur de la revue culturelle franco-japonaise « Les Voix »

Vincent CHAMARET
Directeur de Bretagne International et Président du CFJM

Philippe VITORIA
Directeur du Groupement d’Employeurs « Atouts Pays de Rance »

Corentin MAUFFRET
Responsable Export Asie du Groupement d’Employeurs « Atouts Pays de Rance »

Alice PENNORS
diplômée du CFJM

M. Susumu KATAOKA, conseiller économique de l’Ambassade du Japon en France a témoigné de l’implication des autorités Japonaises dans la coopération existant entre la Bretagne et le Japon.
Apres avoir dressé un état de la situation économique mondiale puis de celle du Japon, il a présenté les points forts de l’économie japonaise basée désormais sur un effort de R&D coordonné dans des cluster régionaux dans les secteurs technologiques clés ainsi que par une coopération étroite et durable entre entreprises et sous-traitants qui leur permet de rester compétitif.

La conférence fut également l’occasion pour M. Vincent CHAMARET, Président du Centre Franco-Japonais de Management de présenter l’état des relations France-Japon en cette année de célébration des 150 ans de relations diplomatiques et de dévoiler le logo marquant cet anniversaire.
La Bretagne est une des régions françaises ayant déjà accueilli le plus d’entreprises japonaises (plus d’une vingtaine), et de nombreuses entreprises bretonnes développent un flux d’affaires avec le Japon, principalement dans le domaine agroalimentaire.

Enfin, divers intervenants Bretons ont pu décrire des expériences innovantes dans l’approche du marché japonais. En particulier, le groupement d’employeurs « Atout Pays de Rance » qui en partageant un chargé d’affaires dédié au Japon a permis d’anticiper des débouchés qui seraient hors d’atteinte sans une démarche collective.

Pour conclure Bernard ANGOT, Président de Bretagne International a rappelé l’importance de relations « morales » avec le Japon s’inscrivant dans la durée. Le succès des dernières missions du Président du Conseil Régional au Japon a également confirmé l’intérêt pour la Bretagne d’un partenariat en particulier dans le domaine de la sécurité alimentaire où la Bretagne possède un savoir faire susceptible d’ouvrir des perspectives intéressantes au Japon.

Pour plus d’information : CLUB IGR

Une réflexion sur “Le Japon : une opportunité pour la Bretagne 経済的な交のシンポジウム

  1. Merci à Ronan Le Bras, étudiant au Centre Franco-Japonais de Management, de nous avoir tenus informés de cette rencontre sur les échanges économiques entre la Bretagne et le Japon.

    Bretagne International a établi une carte présentant les investissements japonais en Bretagne (4 départements sans la Loire-Atlantique) qui sont relativement nombreux et finalement assez diversifiés :
    http://www.bretagne-international.com/IMG/pdf/Japanese-investments.pdf

    Par ailleurs, voici une présentation élaborée par madame Yuko HARAYAMA de l’Université du Tohoku, experte en développement économique territorial, et que j’ai eu l’occasion de rencontrer il y a quelques semaines grâce à un Breton de passage.

    La politique de « cluster » au Japon : http://bordeaux2007.projetsdeurope.gouv.fr/presentations/24102007-HARAYAMA.Yuko.pdf

    La Politique de « Cluster » au Japon
    Yuko HARAYAMA / 原山優子
    Management of Science & Technology Department, Graduate School of Engineering, Tohoku University
    東北大学大学院工学研究科技術社会システム専攻
    Head of Department, Professor
    専攻長、教授

    Résumé de la présentation
    Ces dernières années, le système d’innovation régionale a attiré une attention particulière au Japon, comme illustre la mise en place de differentes mesures politiques relatives au cluster par le Ministry of Economy, Trade and Industry (METI) et le Ministère de l’éducation (MEXT). Comme conséquence, les attentes vis-à-vis des universités s’accroissent quant à leur contribution au développement régional à travers la création et l’utilisation de connaissances, de propriété intellectuelle et de ressouce humaine. Cette présentation a pour objectif de donner un aperçu de la politique d’innovation régionale au Japon et de montrer comment cette politique évolue en réagissant aux besoins exprimés par les acteurs régionaux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s