Vannes fait les yeux doux aux touristes japonais


Ouest-France (13 juillet 2010). Les touristes nippons sont encore peu nombreux à visiter Vannes. L’office de tourisme espère développer l’attractivité de la région auprès de cette clientèle, passionnée d’art.

Dans les rues de Vannes, le touriste japonais se fait plutôt rare. « Pas pour longtemps, assure toutefois Bruno Bodard, directeur de l’office de tourisme Vannes Golfe du Morbihan. Notre région a un potentiel énorme pour séduire cette clientèle. »

L’optimisme est donc de mise à l’office de tourisme, alors que plus d’une centaine de Japonais s’y sont rendus l’an dernier. Ils représentent la plus grande part du nombre de touristes asiatiques, devant les Chinois. Ces touristes viennent généralement en couple ou entre amis, très peu en groupe.

Rares sont ceux, finalement, qui sortent des sentiers battus des destinations prestigieuses pour visiter la région. La Bretagne souffre, en effet, d’un relatif anonymat au Japon. Seule la ville de Saint-Malo tire son épingle du jeu, bénéficiant de la proximité du Mont-Saint-Michel.

« Lorsque je parle de la Bretagne à mes amis, ils s’imaginent d’abord que je leur parle de la Bourgogne car la traduction des deux noms est assez proche en japonais, raconte Taiko Le Coq de Kerland, une Japonaise mariée à un Breton, qui vit près de Sainte-Anne-d’Auray. Ils m’avouent ensuite qu’ils n’ont jamais entendu parler de la région. »

D’ailleurs, aucun guide de voyage en japonais n’est consacré à la région. Et pour le moment, les professionnels régionaux du secteur ne sont pas vraiment rompus à cette clientèle exigeante, qui loge le plus souvent en hôtellerie traditionnelle.

« La région gagne à être connue au Japon »

Le Golfe du Morbihan a pourtant de nombreux atouts susceptibles de retenir l’attention des touristes nippons. Plus encore que les paysages ou la gastronomie, ils semblent séduits par le patrimoine et l’accueil chaleureux, mais posé, des Vannetais.

« Il y a de nombreuses ressemblances dans le comportement des Japonais et des gens d’ici, analyse Alain Ortais, professeur de japonais au lycée Saint-Paul. Monter dans un bus, par exemple, s’effectue dans le même calme à Vannes et à Tokyo. »

La délégation d’une trentaine de personnes, accueillie la semaine dernière par la Ville dans le cadre de l’inauguration de l’exposition « Regards sur le Japon » qui s’est achevée hier, a ainsi été particulièrement touchée par cet aspect lors de sa visite. Tous se sont dits contents de leur séjour.

Certains d’entre eux ont même promis qu’ils reviendraient en famille. Le tourisme japonais à Vannes n’en est qu’à ses débuts, mais une brèche est ouverte.

Source :  Ouest France (Merci à Gaël Austin pour l’information !)

3 réflexions sur “Vannes fait les yeux doux aux touristes japonais

  1. Bonjour et merci pour cet excelent article.
    Ce n’est pas la première fois que j’entend parler de similitudes de caractère entre bretons et japonais. La dernière fois, c’était dans cet article de zoomjapon :http://www.zoomjapon.info/pdf/mag/ZOOM_Japon-002.pdf
    (page 20)

    La Bretagne a de grands efforts de promotion a faire tant du point de vue culturel que de l’offre en hebergement correspondant aux attentes de la clientèle nippone.
    Cela devient possible aujoud’hui en partie grace a vous.

    Bravo et merci !

  2. Cet événement était très riche sous plusieurs aspects : esthétique, touristique, économique, comme c’est toujours le cas pour des expositions internationales qui savent devenir un file-conducteur pour différents aspects d’échanges culturels.
    J’ai eu la chance et l’honneur d’assister au vernissage de cette exposition à plusieurs volets et tiens à féliciter M Bruno Godard et M Yves Borius pour cette excellente initiative d’accueillir les japonais à Vannes. Une si grande délégation japonaise a pu ainsi découvrir la région vers laquelle ils ont une attirance naturelle pour des nombreuses similitudes dans la nature et les bretons ont pu ainis se rencontrer et dialoguer avec la culture du Japon si proche et lointain à la fois…

    Les liens culturels historiques engendrés par le voyage de célèbre peintre breton Mathurin Méheut au Japon au début du XXe ont pu ainsi être continués et cela donnera, je l’espère, une nouvelle impulsion vers l’intérêt mutuel franco-japonais ‘décentralisé ».
    Une exposition de Mathurin Méheut au Japon en préparation par notre association saura, j’espère, devenir un événement -miroir et s’inscrira dans les échanges bilatéraux qui se renforcent d’année en année.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s