Fête de la Bretagne 2012 au Japon : Miss blue en interview breizh’n bass


A l’invitation de l’association Bretons du Japon, tu viens de faire deux grosses soirées electro  à Tokyo dans le cadre de la Fête de la Bretagne 2012.

 

BdJ Comment définir ton univers musical ?

Miss Blue : Très éclectique !!! Beaucoup à base de rythmiques électroniques de divers influences, tel  que le hiphop, la house, la jungle drum’n bass, la techno, le dubspep, mais aussi le dancehall, la funk et bien sur la musique traditionnelle bretonne.

J’aime beaucoup aussi les autres fusions ethniques et électroniques que j’intègre souvent dans mes set dj.

Le scratch est une forme musicale qui permet de créer des sonorités rythmiques par dessus des morceaux déjà existants.

Je dirais que la platine vinyle est alors ici considéré d’avantage comme un instrument.

De plus, le scratch est un domaine de freestyle, où l’expression est vraiment très libre, on peut scratcher tout et n’importe quoi, des voix bretonnes, un son de cloche, de tonnerre, de crisement de pneu, etc….il n’y a aucunes limites tant que le tempo est respecté…cela correspond je pense aussi a un tempérament.

J’aime la technique ! la précision  du mix avec une grande liberté .

 

BdJ : Connaissais-tu la scène clubbing japonaise avant de venir ici ?

Miss Blue: Oui je connaissais Dj Tanaka en techno, Dj Makoto en drum’n bass, et Dj Kentaro qui a été champion du monde de scratch et le cultissime Dj Krush en trip hop. Quatre artistes dj et producteurs que j’adore et que j’ai entendus en Bretagne à plusieurs reprises, sauf Dj Makoto que j’ai entendu la première fois à Shangani.

 

BdJ : Quelles ont été les réactions du public japonais à ta musique et particulièrement au son Breizh n Bass ?

Miss Blue : Vraiment super! Autant à Tokyo qu’à Okinawa, les Japonais ont adoré mes productions, qu’ils nomment de la World Drum’n Bass. J’ai d’ailleurs rencontré dans chaque lieu de gros promoteurs de soirées qui sont intéressés pour me faire revenir ici.

En ce qui concerne les Bretons, j’espère leur avoir fait plaisir de leur apporter de la nouveauté au sein de notre culture musicale!

 

BdJ : En tant que femme DJ, la façon de mixer est-elle différente des hommes ?

Miss Blue : Bien sure! Les femmes sont les meilleures (rires)! Beaucoup plus de finesse! Non je plaisante, oui je dirai qu’il y a une autre ingéniosité, une technique différente, mais cela dépend aussi des personnalités….

 

BdJ : Comment es-tu devenue DJ ? Pourquoi  as-tu décidé de faire danser les foules à travers le monde ?

Miss Blue : Je suis devenue dj, car ma 1ère passion est la danse, je pense que c’est un processus assez naturel à vouloir faire danser les gens après 10 ans de pratique de danse avec les morceaux qui me parlaient.

Ma spécialité c’est d’être une dj dancefloor, plus que mentale, mais dans ma musique, dans mes set, il y a toujours des messages, certains sont plus subliminaux que d’autres….j’aime que cela ait du sens!

J’ai énormément d’énergie à partager. J’aime que les gens oublient  leurs soucis, c’est une sorte de musicothérapie.

J’ai pratiqué tous les métiers que je souhaitais explorer, comme celui d’être institutrice dans ma langue maternelle le breton, ou dans l’audiovisuel comme réalisatrice. J’aime aussi énormément la photo, mais là où je suis le plus moi même je pense que c’est vraiment dans la musique !

Les gens me l’ont dit au fur et à mesure de mes rencontres . Je me rappelle d’un jour où j’étais encore institutrice, j’étais partie a Montréal mixer, au début de ma carrière. Un rasta s’est approché de moi et m’a dit:  » You have find your job girl! » cette phrase me résonne encore dans la tète.

 

BdJ : Dans la communauté DJ, quels sont ceux qui te font encore rêver ?

Miss Blue : Les bons dj producteurs, les scratcheurs, ceux qui intègrent des instruments et des controlleurs, ceux qui font vivre leur univers sonore, pour nous en faire en prendre pleins la vue et des oreilles.Sans oublier les anciens qui se renouvellent constamment avec leurs expériences et techniques d’anciens ainsi que les projets plus avant-gardistes….

 

 

BdJ : Comment vois-tu l’évolution de la scène clubbing en Bretagne et dans le monde et comment vois-tu l’évolution de ta musique ?

Miss Blue :  Très très active! Les Bretons sont de gros fêtards, et nous aimons les rythmes soutenus!

Je ne sais pas si j’y suis pour quelque chose cependant j’entends de plus en plus d’electro dans les jeunes groupes de musique traditionnelle (dite contemporaine) bretonne, comme le groupe Plantec par exemple

J’ai surement contribué a un déblocage….c’est super!

 

BdJ : Comme Norman Doray (Dj resident au Pacha Ibiza notamment) dirais-tu que c’est très difficile  d’être DJ en Bretagne ?

Miss Blue : Alors tout dépend des lieux où l’on souhaite se produire. Pour ma part, la Bretagne est mon meilleur gagne pain avec Paris. les festivals, les clubs, les évenements culturels ou commerciaux, soirées privées etc….Je ne me plaindrais jamais je pense de ce côté là, le public en Bretagne est vraiment un public extraordinaire!

BdJ : Qu’est ce que ce voyage au Japon t’auras apporté pour ta musique ?

Miss Blue :Tous les artistes grandissent de leurs expériences, de leurs rencontres et voyages, j’ai adoré le Japon, je souhaite y revenir au plus vite!

J’ai rencontré des gens de la profession qui me permettront peut être de m’y reproduire rapidement, des artistes similaires ou éloignés de mon domaine, des Bretons têtus qui n’oublieront jamais d’où ils viennent et des Japonais amoureux de la culture bretonne, ça m’apporte un carburant vital pour continuer . Ma force a grandi, j’ai plus confiance en moi et cela s’entendra!!

Une réflexion sur “Fête de la Bretagne 2012 au Japon : Miss blue en interview breizh’n bass

  1. Nous sommes a Osaka. Est-ce qu’il y a cette meme publication en Japonais?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s