23/4/2021 : Déclaration du Premier Ministre Suga au sujet de l’état d’urgence concernant les préfectures de Tokyo, Osaka, Kyoto et Hyogo – Covid19


Source : Infos Locales au Japon

FILE PHOTO: Yoshihide Suga speaks during a news conference. Carl Court/Pool via REUTERS/File Photo

Face à une augmentation des nouveaux cas de Covid19 qui impactent gravement le système de santé et les centres hospitaliers dans plusieurs préfecture, l’état d’urgence a été déclaré dans les préfectures de Tokyo, Osaka, Kyoto et Hyogo Il commencera le dimanche 25 avril et devrait prendre fin le mardi 11 mai. La Covid19 a fait, jusqu’à aujourd’hui, un peu moins de 10.000 morts au Japon depuis le début de la pandémie.

Discours du Premier ministre Suga

Nous venons de tenir une réunion des quartiers généraux de lutte contre le nouveau coronavirus, et j’ai décidé de déclarer l’état d’urgence.

Celle-ci concerne les préfectures de Tokyo, Kyoto, Osaka, et Hyōgo, pour la période du 25 avril au 11 mai. En outre, nous avons d’inclure la préfecture d’Ehime dans les mesures pour la prévention des pandémies et autres mesures prioritaires, pour la même période. De même, nous prolongeons la date des mesures pour les préfectures de Miyagi et d’Okinawa.

Le nombre de personnes infectées dans tout le pays continue à augmenter depuis le mois dernier et le nombre de personnes gravement malades est également en rapide augmentation. À Osaka et dans la préfecture de Hyōgo, le nombre de personnes infectées a atteint ce que nous appelons « stade 4 », et se trouve à un niveau élevé. Le système de fourniture de soins médicaux se trouve plus que jamais dans une situation difficile telle.

À Tokyo et à Kyoto, le rythme d’augmentation du nombre de personnes infectées s’accélère de jour en jour, et a atteint le niveau d’un stade 4. Ce qui se passe concernant les souches mutantes est particulièrement préoccupant. Celles-ci représentent environ 80% des patients à Osaka et dans la préfecture de Hyōgo.

On peut aussi parler de 30% à Tokyo, etc. Cela appelle à une forte vigilance. Si nous ne faisons rien dès maintenant, le virus que l’on trouve dans les grandes villes pourrait se propager à tout le pays.

Dans ce cadre, il est nécessaire de réprimer une reprise des contaminations. Aussi, je déclare à nouveau l’état d’urgence, et souhaite profiter de l’occasion de la Golden Week, pendant laquelle de nombreuses personnes sont en congés, pour implémenter des mesures intensives et efficaces, sur une période courte. Je l’ai décidé dans ce sens. J’ai dit que je ferais de mon mieux pour ne pas avoir à faire une nouvelle déclaration. Cependant, nous sommes arrivés à un point qui va causer des problèmes à de nombreuses personnes. Je ne peux que présenter mes sincères excuses.

Avec cette déclaration, nous systématiserons les mesures centrées sur le fait que boire et manger est source d’infection, sans nous limiter à la période nocturne. En même temps, nous mettrons en œuvre des mesures plus approfondies pour freiner les flux de personnes et les déplacements entre les zones urbaines des grandes villes et pour réduire les contacts entre les personnes.

En premier, nous demandons de s’abstenir de servir de l’alcool dans les établissements de restauration. Les experts soulignent que le risque infectieux est élevé lorsqu’on accompagne d’alcool les occasions sociales autour de nourriture et de boissons, parce que l’on y parle bruyamment et parce qu’elles durent longtemps. Nous demandons donc aux établissements de restauration et de boisson de suspendre le service d’alcool toute la journée, en plus des réductions des horaires d’ouverture jusqu’à 20.00. En outre, nousvous enjoignant à être suffisamment attentifs pour que la consommation d’alcool ailleurs que dans des établissements de restauration, y compris dans la rue, ne débouchent passur des infections. De même, nous demandons de suspendre l’accès aux karaokés.

La deuxième mesure vise à faire baisser le niveau infectieux d’un cran en contenant les flux de personnes. Il s’agit d’une mesure pour réduire les occasions de contact rapproché entre les gens. Les experts pointent que le fait de sortir est une occasion d’être en contact physiquement rapproché avec d’autres personnes, ce qui peut déboucher sur désinfections. C’est pourquoi nous demandons la fermeture temporaire des grands magasins, parcs à thème, mais aussi des installations commerciales et des établissements de divertissement (etc.) qui dépassent une certaine échelle. C’est parce qu’elles sont susceptibles de réunir de nombreux groupes de clients.

D’autre part, nous demandons que les événements et rencontres sportives se tiennent en principe sans spectateurs. Dans la foulée, nous demandons de s’abstenir de toute sortie inutile et non urgente. En outre, dans la mesure du possible, veuillez-vous abstenir de voyager de et vers les régions où le virus se propage, y compris lorsqu’il s’agit de déplacements pour rentrer dans votre région d’origine ou pour le plaisir. Ensuite, nous demandons de réduire de 70% le nombre de personnes qui se rendent sur le lieu de travail par rapport aux autres années. Cela peut se faire en passant au télétravail ou en mettant le personnel en congés.

De nombreuses personnes ont poursuivi leur activité commerciale tout en respectant les directives et s’efforcent de prévenir les contaminations. Même si les mesures de déclaration de l’état d’urgence seront limitées dans le temps, je souhaite m’excuser sincèrement d’avoir à vous demander d’implémenter des mesures fortes telles que des fermetures temporaires.

Néanmoins, si nous devons renforcer les mesures cette fois, c’est parce que le virus se propage parmi les jeunes générations. C’est aussi parce que le système médical continue à lutter avec difficulté. Il s’agit de contrôler l’épidémie parmi les jeunes générations et d’empêcher une propagation du virus parmi les personnes âgées à haut risque.

C’est ce que la société dans son entier doit prendre conscience et partager.

De plus, les clusters se diversifient. Les rapports scientifiques mentionnent la formation de clusters dans différentes situations, sur le lieu professionnel, dans les clubs d’activité universitaires, etc., en plus de ceux que l’on trouve dans les établissements de restauration, les installations d’aide sociale et les établissements médicaux. En plus des tests de dépistage réguliers dans les installations d’aide sociale, etc., je demande à chacun de se comporter consciemment et d’appliquer minutieusement les mesures préventives de base telles que le port du masque, le lavage des mains, et éviter les « Trois F ».

Cette fois, je viens de décider pendant la réunion du QG de prendre toutes les mesures possibles pour aider les flux de trésorerie des entreprises. Celles-ci ont pour but d’assurer la continuité des affaires pour les établissements de restauration, d’hébergement, et autres installations commerciales malgré un impact important et inévitable de la déclaration de l’état d’urgence.

J’ai donné l’ordre à tous les ministères de les mettre en œuvre rapidement. En outre, nous allons préserver l’emploi en utilisant la subvention d’ajustement de l’emploi 雇⽤調整助成⾦ et protégerons les moyens de subsistance par des aides du fonds d’urgence dont les 緊急⼩⼝資⾦, etc. Nous continuerons les aides aux établissements de restauration devant fermer temporairement ou devant réduire les horaires d’ouverture par des primes de coopération en fonction de la taille de l’établissement. Pour les installations à grande échelle (centres commerciaux, grands magasins, etc.) qui font l’objet de demandes de fermer temporairement, une nouvelle prime de coopérationviendra s’ajouter à la subvention d’ajustement de l’emploi. Celle-ci s’appliquera également aux établissements (magasins, etc.) qui se trouvent dans ces centres. Nous verserons une nouvelle subvention forfaitaire pour les entreprises qui constatent une forte baisse des ventes liée la diminution des déplacements que la déclaration engendre.

En outre, nous soutiendrons les efforts des entreprises d’hébergement pour la prévention du virus, etc. Par ailleurs, afin de soutenir les préfectures qui versent des aides aux entrepreneurs, l’État prend des mesures pour leur allouer une subvention temporaire de 500 milliards de yens (3.840.000,000€)

La situation de crise du domaine médical de la préfecture d’Osaka perdure. L’État et les gouvernements locaux travaillent ensemble pour ajuster et sécuriser les lits d’hôpitaux.

Nous anticipons environ 400 nouveaux lits. De plus, nous avons pu sécuriser 200 nouveaux professionnels de la santé dont des infirmiers qui y seront envoyés depuis toutes les régions du pays. L’État et les gouvernements locaux vont continuer à coopérer et mobiliser tous leurs efforts pour sécuriser le système médical.

Les vaccinations ont commencé. Nous sommes prêts à faire tout ce que nous pouvons pour que de nombreuses personnes soient rapidement inoculées. Nous allons d’abord terminer le plus rapidement possible les inoculations des professionnels de la santé. Ensuite, nous serons en mesure de distribuer de quoi faire 7 millions d’inoculation jusqu’à la fin de la Golden Week.

Par la suite, nous veillerons à ce que 10 millions de doses par semaine parviennent dans tous les gouvernements locaux du pays, ce qui devrait représenter un total de 100 millions d’inoculations d’ici fin juin. De plus, en ce qui concerne le calendrier de vaccination, avec un objectif fixé à fin juillet, le gouvernement travaillera de concert avec chaquegouvernement local pour qu’ils puissent terminer les inoculations de rappel des personnes âgées qui souhaitent se faire vacciner.

Afin de sécuriser les ressources humaines, ce qui est un problème dans de nombreux gouvernements locaux, nous autorisons l’envoi d’infirmiers sur tous les sites de vaccination de masse du pays et autorisons les dentistes à procéder aux inoculations. L’autre jour, lors de ma visite officielle aux États-Unis, j’ai formulé ma demande au PDG de Pfizer, qui m’a assuré pouvoir fournir jusqu’au mois de septembre 2021 de quoi sécuriser les doses toutes les personnes éligibles. Nous nous efforcerons d’inoculer rapidement toutes les personnes qui en ont besoin, en fonction de la progression des vaccinations des personnes âgées.

La lutte contre le nouveau coronavirus est aussi un défi pour tous les pays du monde, et l’évolution du virus est complètement imprévisible, face à ses mutations continuelles et inattendues. Néanmoins, jusqu’à présent, nous avons aussi appris et accumulé des connaissances pendant cette lutte. Nous avons aussi une arme avec ce vaccin. Je suis convaincu qu’il y aura une fin même pour ce combat difficile. J’appelle chacun à coopérer aux nouvelles mesures qui consistent à d’abord suspendre le service d’alcool et à limiter le flux de personnes en vertu de la déclaration de l’état d’urgence.

En tant que Premier ministre, je souhaite faire tout ce qui est en mon pouvoir pour surmonter cette crise, pour rétablir un quotidien paisible, et je le ferai en coopérant avec les gouvernements locaux, en sécurisant des lits d’hôpitaux, avec les vaccinations, etc. Je demande à toute la population de le comprendre.

Suga Yoshihide (Premier Ministre du Japon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s