Il était une fois le petit-fils – むかしむかし、孫が


Il était une fois le petit-fils –
むかしむかし、孫が

 

絵を描くのに戦場をかけずりまわって体力を使い果してぶっ倒れる様にやりたいと。[…]そして前向きと信じながら走って走って、走るうちに、そうだ足だ。足で描く。

白髪一雄、思うこと / 行為こそ
機関紙「具体」2号、3号、195510

Je veux peindre comme on se rue sur un champ de bataille, m’exhortant jusqu’à tomber d’épuisement […] Et comme je courais et courais, croyant aller de l’avant, je réalisais : oui, les pieds ! Oui, je vais peindre avec mes pieds !

Kazuo Shiraga, Ce que je pense / L’acte même
Revue Gutaï n° 2 & 3, October 1955

BB56, 1961
Peinture de Kazuo Shiraga, BB56, 1961
画 白髪一雄、BB56, 1961
Continuer de lire « Il était une fois le petit-fils – むかしむかし、孫が »

En la chapelle de Trémalo -トレマロ礼拝堂にて


En la chapelle de Trémalo -トレマロ礼拝堂にて

chapelle-de-tremalo
Chapelle de Trémalo,
Fernand Dauchot dit Daucho,
huile sur papier, 1957

            C’est en la chapelle de Trémalo, sur les hauteurs du Pont-Aven, que Gauguin peint son fameux Christ Jaune. Il aurait tout aussi bien pu y peindre un lèche-cul ou un phallus dans la gueule d’un chien. S’il était rentré dans les terres plus au nord, il aurait eu tout loisir d’admirer, tout en détail, un homme semblant uriner sur un dragon. Une histoire raconte qu’un gars du coin, découvrant pour la première fois cette gravure nichée dans les plafonds de l’église Saint-Jean-Baptiste du Croisty, en conclut que tenir son sexe dans la main était un mal et passa le reste de sa vie à se pisser sur les pieds. Continuer de lire « En la chapelle de Trémalo -トレマロ礼拝堂にて »

L’histoire de Kunda Kinkisho – 薫田金樹翔の物語


Qui se fie à la mer se fie à la mort. Qui meurt en mer meurt donc toujours par sa faute. C’est pourquoi les noyés, qu’ils aient péri volontairement ou non, restent faire pénitence à l’endroit où ils ont été engloutis jusqu’à ce que d’autres viennent se noyer à la même place. Alors, seulement ils sont délivrés.
  La légende de la mort en Basse-Bretagne
, Anatole le Braz, 1893

海を信用する者は死をも信用する。海で死ぬ者はだから常に自分の落ち度で死ぬのだ。故意に死んだか否かにかかわらず、溺死者たちがのみ込まれた場所に残って罪を償うのはそのためだ同じ場所へ別の者が溺れにやって来るまで。その時はじめて彼らは自由の身になる
  (アナトール・ル=ブラース『ブルターニュ 死の伝承』 1893年)

Mathurin Méheut

Paysage campagnard d’été, gouache de Mathurin Méheut

        Lorsque le tsunami du 15 juin 1896 frappa la côte de Sanriku, au nord-est du Japon, Kunda Kinkisho avait 8 ans et était en mer. En ce jour de fête des garçons dans le calendrier luni-solaire chinois son père avait décidé qu’ils passeraient la nuit ensemble sur l’un de ses bateaux, comme les pêcheurs de la région avaient coutume de faire à cette époque de l’année. La pêche avait été exceptionnelle et, tout accaparé par l’activité à bord, Kunda Kinkisho ne sentit pas passer la vague sous lui. Lorsqu’ils rentrèrent au port de Kamaishi le lendemain matin et découvrirent la violence du tsunami, les corps noyés et démembrés, éparpillés à perte de vue dans les décombres et, parmi eux, celui du Père Henri Rispal, Kunda Kinkisho en fut profondément choqué. Continuer de lire « L’histoire de Kunda Kinkisho – 薫田金樹翔の物語 »

Devine, devinailles, qui pond sur la paille ? – あててごらん、なぞなぞだよ、藁の上に卵を産むのはだあれ?


Blanc guérêt, noire semence, celui qui sème pense.
Le papier, l’encre et celui qui écrit.
Devinette recueillie par Paul Sébillot
dans Littérature orale de la Haute-Bretagne, 1881, p310

まっさらな畑、黒い種子、種まく者は考える
紙、インク、そして書く者
なぞなぞ ポール・セビヨー選
オート-ブルターニュの口承文学 p.310 , 1881

 Grand menhir des Grees

Grand menhir des Grées, Méssac, Ille-et-Vilaine (phguerard.info/blogvieux/)

        « Eh ! Et écoutes celle-là ! » continuait l’un : « Qu’est-ce qui ressemble le plus à la moitié de la lune ? L’autre moitié ! » clamait-il avec triomphe. Et les rires reprenaient de plus belle : « De quelle herbe y a-t-il le plus dans le pré ? De la verte ! » enchaînait aussitôt l’autre. « En quelle saison la poule a-t-elle le plus de plumes ? Quand le coq est sur elle ! » poursuivaient-ils. Et les rires fusaient. Installés à la croisé des chemins, cela faisait plusieurs siècles que le chêne et le menhir passaient ainsi leur temps et que Continuer de lire « Devine, devinailles, qui pond sur la paille ? – あててごらん、なぞなぞだよ、藁の上に卵を産むのはだあれ? »

Paris, 13 novembre 2015 – 2015年11月13日、パリ


Festival de Daimonji – Gozan no Okuribi, Kyoto 大文字 五山送り火 京都 Pour la paix … 平和のために… Tokyo, croquis en noir et blanc de Randy Schmidt, Sketches and Schmidt 東京、画 ランディ シュミット、スケッチとシュミットより Le 15 novembre 2015 la Tokyo Sky Tree, la tour de Tokyo et … Continuer de lire Paris, 13 novembre 2015 – 2015年11月13日、パリ

Du reuz en pays bretonnant ? – ブルトン語圏の大騒動?


Avec à sa tête quelques élus et citoyens, le pays gallo fait de la résistance contre la décision du conseil général du Morbihan d’adopter la signalisation bilingue français-breton. Une association s’est même constituée au cœur de ce « pays où on ne parle plus breton depuis 800 ans ». Non et non… et pas «nan».
  Panneaux bilingues. Du reuz en pays gallo
 
Le journal Le Télégramme, 13 juin 2005, Gwen Rastoll

 議員や市民を筆頭に、ガロ語圏ではモルビアン議会によるフランス語-ブルトン語の二か国語表記の標識設置決議に対する反対運動を行っている。この「800年来ブルトン語を話していない地域」のただ Continuer de lire « Du reuz en pays bretonnant ? – ブルトン語圏の大騒動? »

L’histoire de Corentin Le Régalec – コランタン・ル・レガレック物語


 

« Ceux qui allumeront la nuit des feux trompeurs fur les Grèves de la Mer, & dans les lieux perilleux pour y attirer & faire perdre les Navires feront auffi punis de mort, & leurs corps attachez a un Maft planté au lieux ou ils auront fait les feux. »

Ordonnance de la Marine du mois d’Aouft 1681
Livre Quatriesme. De la police des ports, cotes, rades et rivages de la mer
Titre IX. Des naufrages, bris & echouemens, Article XLV, page 446

 “船舶を誘引し、沈没させるために夜間に海岸および危険な場所で偽装の火を灯した者には、同じく死刑を科し、その死体をその者が火をつけた場所に打ち込んだ帆柱に括るものとする” Continuer de lire « L’histoire de Corentin Le Régalec – コランタン・ル・レガレック物語 »