Ave Amida ! – アヴェ アミダ!


Ave Amida ! – アヴェ アミダ!

Paies et revêtus de leurs noires soutanes,
Ils viennent d’arriver dans le vieux port de Vannes ;
Le brick où monteront ces messagers de Dieu
Appareille. — Ô famille, amis, pays, adieu ! —
Qu’importe ! Ils sont là tous, silencieux et calmes,
Des martyrs pour la foi rêvant au loin les palmes :
Les fatigues, la faim, les supplices hideux
Et la mort ne feront reculer aucun d’eux.

Continuer de lire « Ave Amida ! – アヴェ アミダ! »

Les derniers sexeurs de poussins – 最後のひな鑑別師たち


Les derniers sexeurs de poussins –  最後のひな鑑別師たち

Champions du mondePodium des departements français producteurs d’oeufs et de poulets

            La Bretagne était déjà championne du monde de France dans la production de lait, de porcs et de légumes, mais voilà qu’elle l’était aussi dans celle d’œufs et de poulets. Au 19e siècle, outre l’animal de ferme sans pedigree et secondaire dont on s’occupe peu, la poule est un animal d’ornement et de concours de beauté, d’aristocrates et d’amateurs. Continuer de lire « Les derniers sexeurs de poussins – 最後のひな鑑別師たち »

Du pays d’Auray – オレーの郷より


Du pays d’Auray

オレーの郷より

 

            Poète du pays d’Auray, à Pluneret, reconnu et sensible à l’actualité, Yann Morel écrit en vers libres. Il se dit imprégné de l’œuvre du chanteur et militant breton Glenmor, de celle de l’écrivain et journaliste Xavier Grall et il admire Jacques Prévert.

オレー郡プリュヌレー出身の著名な詩人であり、時事に敏感なヤン・モレルは、自由詩を書く。ブルトン人の歌手であり活動家でもあるグランモールの作品や、作家でジャーナリストのグザヴィエ・グラールの作品に深い影響を受けていると自ら述べており、またジャック・プレヴェールに敬服している。

Continuer de lire « Du pays d’Auray – オレーの郷より »

Le curé de Saint Triac – サン・トリアックの司祭様


Le curé de Saint Triac – サン・トリアックの司祭様

sanglier breton

Ce matin-là, le curé de Saint Triac se réveilla d’excellente humeur. Il se prépara une fricassée de champignons, avala un grand bol de café au lait, enfila ses bottes, prit un panier et se mit en route sans plus tarder. La veille était venu se confesser le fils à Jannot. Continuer de lire « Le curé de Saint Triac – サン・トリアックの司祭様 »

La malédiction de la tourbière – 泥炭地の呪い


La malédiction de la tourbière – 泥炭地の呪い

 

« C’est ici que l’on venait rejeter en enfer, dans le corps d’un chien noir, les âmes que la mort n’avait pas apaisé et qui restaient hanter les vivants.« 

「死によっても静まることがなく、生者に取りついたままの魂たちを、我々が黒い犬の死骸に託して地獄に打ち捨てたのは、この地である」

Continuer de lire « La malédiction de la tourbière – 泥炭地の呪い »

« Lorsque s’ouvrirent pour la première fois Ciel et Terre » -「天地初めて発けし時」


« Lorsque s’ouvrirent pour la première fois Ciel et Terre » -「天地 (あめつち) 初めて発 (ひら) けし時」

« A la première question, nous, il faut répondre, nous en tant que japonais, négativement. C’est à dire les catastrophes dans la conscience collective japonaise sont de jour en jour oubliées. Ça, il faut bien dire »
  Hisashi Fujita, Citephilo, 2013

« La première chose à remarquer, je pense, c’est que personne, aujourd’hui, ne peut se promener au Japon sans constater cette espèce d’énorme, d’intense réflexion qui a lieu à travers l’art sur l’évènement Fukushima »
  Michaël Ferrier, auditorium du Louvre, 2014

Continuer de lire « « Lorsque s’ouvrirent pour la première fois Ciel et Terre » -「天地初めて発けし時」 »

Les yeux de l’hortensia – あじさいの瞳 (2)


Les yeux de l’hortensia – あじさいの瞳 (2)

A Morlaix, sur la grande place, autour d’un monument public, il y avait des plates-bandes et des massifs plantés presque exclusivement en Hortensias. Eh bien ! on voyait là ce qu’on dit exister au Japon : des Hortensias roses, des bleus, et tous les intermédiaires.
« Les Hortensias bleus »
Élie-Abel Carrière, La Revue Horticole, 1882

モルレーには、大広場にある記念碑の周りに花壇があり、ほとんどあじさいだけの植え込みがある。おやおや!日本に咲いていると言われていた花を、ここで見かけるとは。ピンクや青や、さまざまな中間色のあじさいだ。
「青いあじさい」
エリ-アベル・キャリエール、オルティコル誌、1882年

Continuer de lire « Les yeux de l’hortensia – あじさいの瞳 (2) »