Paris, 13 novembre 2015 – 2015年11月13日、パリ


Festival de Daimonji – Gozan no Okuribi, Kyoto 大文字 五山送り火 京都 Pour la paix … 平和のために… Tokyo, croquis en noir et blanc de Randy Schmidt, Sketches and Schmidt 東京、画 ランディ シュミット、スケッチとシュミットより Le 15 novembre 2015 la Tokyo Sky Tree, la tour de Tokyo et … Continuer de lire Paris, 13 novembre 2015 – 2015年11月13日、パリ

Du reuz en pays bretonnant ? – ブルトン語圏の大騒動?


Avec à sa tête quelques élus et citoyens, le pays gallo fait de la résistance contre la décision du conseil général du Morbihan d’adopter la signalisation bilingue français-breton. Une association s’est même constituée au cœur de ce « pays où on ne parle plus breton depuis 800 ans ». Non et non… et pas «nan».
  Panneaux bilingues. Du reuz en pays gallo
 
Le journal Le Télégramme, 13 juin 2005, Gwen Rastoll

 議員や市民を筆頭に、ガロ語圏ではモルビアン議会によるフランス語-ブルトン語の二か国語表記の標識設置決議に対する反対運動を行っている。この「800年来ブルトン語を話していない地域」のただ Continuer de lire « Du reuz en pays bretonnant ? – ブルトン語圏の大騒動? »

L’histoire de Corentin Le Régalec – コランタン・ル・レガレック物語


 

« Ceux qui allumeront la nuit des feux trompeurs fur les Grèves de la Mer, & dans les lieux perilleux pour y attirer & faire perdre les Navires feront auffi punis de mort, & leurs corps attachez a un Maft planté au lieux ou ils auront fait les feux. »

Ordonnance de la Marine du mois d’Aouft 1681
Livre Quatriesme. De la police des ports, cotes, rades et rivages de la mer
Titre IX. Des naufrages, bris & echouemens, Article XLV, page 446

 “船舶を誘引し、沈没させるために夜間に海岸および危険な場所で偽装の火を灯した者には、同じく死刑を科し、その死体をその者が火をつけた場所に打ち込んだ帆柱に括るものとする” Continuer de lire « L’histoire de Corentin Le Régalec – コランタン・ル・レガレック物語 »

Yecʼhed mat – 乾杯


« Si l’alcool était une religion, la Bretagne serait un pèlerinage
もしも酒が宗教だったなら、ブルターニュはさしずめ巡礼地だ

Job lak e-barzh

Nono, mur du café « Le Flandre », Rennes, 1969
 
「自身の影よりも早く飲み干す男」
  ノノ、カフェ「ル フランドル」の壁面に、レンヌ、1969年

        Finalement, toute la question se résume à savoir quelle était la boisson des Bretons au Moyen Âge. Nous savons que le cidre arriva par la Normandie aux 14e et 15e siècles pour se répandre en Haute-Bretagne au siècle suivant, que la bière apparut au 16e siècle et qu’avant de disparaître progressivement à partir du 17e siècle la vigne et le vin existaient depuis mille ans partout en Bretagne. Qu’avant d’être de houblon la bière était cervoise et millénaire, que la distillation en Europe remontait au 12e siècle et que les grands défrichages du début du deuxième millénaire furent le coup de grâce de l’hydromel. Que la commercialisation de l’eau-de-vie comme alcool de consommation ne débuta qu’au 15e siècle et que le commerce des Hollandais favorisa la production d’eau-de-vie de vin dans la région de Nantes pendant plus de 250 ans. Que les eaux-de-vie de canne à sucre et de vin se concurrençaient déjà depuis le Nouveau Monde avant que celle de cidre ne se généralise dans le Nord-Ouest de la France au 17e siècle et ne fasse la gloire des pardons bretons au 19e siècle. Lorsqu’un décret royal qui visait le rhum antillais interdit en 1713 la production d’eau-de-vie autre que celle de vin, la Bretagne et la Normandie furent exemptées dans leurs frontières et l’eau-de-vie de cidre devint un privilège, une liberté. Les pardons bretons devinrent le théâtre de sa meilleure expression et le délire éthylique devint « sacré », l’ivresse, quelque chose de « grave et de sérieux ». Le dernier bouilleur de cru n’était pas encore né.

Continuer de lire « Yecʼhed mat – 乾杯 »

Hommage – オマージュ


Charlie Hebdo c’était ça : シャルリ エブドとは:               ブルターニュ人の反抗の叫び「俺の豚に手を触れるな!」 Charb, le 6 novembre 2013 2013年11月6日 便所にいきやがれ… ボネ・ルージュ(赤い縁なし帽の意) Riss, le 13 novembre 2013 2013年11月13日 ou encore Foolz, le 6 avril 2011 : このようでもあった。2011年4月6日: 福島原子力発電所が、イメージをあげようとしている アン クイック(ファーストフード店の意)近日開店 Le dessinateur et caricaturiste Cabu c’était aussi ça, dans Le Canard Enchaîné, le 11 septembre 2013 : 風刺画家カビュにはこのような作品も。 2013年9月11日 カナール アンシェネ(繋がれた鴨):  すばらしい!福島のおかげで相撲がオリンピック種目になった…  L’hommage du Japon aurait pu être celui de Karl Lagerfeld   publié dans Madame Le Figaro le 8 janvier 2015 : カール ラガーフェルドの作品は日本のオマージュであったかもしれない 2015年1月8日 マダム ル フィガロ: 私はシャルリ l’hommage des Bretons du Japon, celui-ci : ブルトン デュ ジャポンが捧げるならこうだろうか:   自由 平等 博愛 Philippe Schmidt, Tokyo, le 14 janvier 2015 東京 2015年1月14日 1,5 million de personnes dans … Continuer de lire Hommage – オマージュ

En pays de clôture – 垣の国にて


 En pay de cloture

Camille Bernier, Un chemin près de Bannalec, 1870, musée des Beaux-Arts de Nantes

              Dans un texte publié en 1970 dans les Annales de Bretagne, Denise Delouche écrit au sujet de cette peinture, « toile de salon de grand format (2 m X 3,02m), le sujet en est vraiment le seul chemin creux, ombré d’une large voûte de verdure que le soleil perce difficilement, à peine si quelques paysans avec leurs animaux animent ils, au loin, le point de fuite« , avant de rajouter, « l’exécution est calme et appliquée mais tous les critiques relèvent l’erreur du grand format pour un tel sujet dont le charme est fait de fraîcheur, de silence et d’intimité« , tant il est vrai que les stéréotypes ont la peau dure et que notre imaginaire du chemin creux est celui d’un passage étroit, caché, humide et impénétrable. Elle minimise la présence des bêtes et des hommes alors que ce chemin creux est un boulevard et ces gens qui s’y croisent en attestent la fréquentation, elle regrette la taille choisie, et pourtant, aucun autre support n’aurait pu aussi bien exprimer la grandeur et la majesté de ce chemin creux et de ses arbres. De la chouannerie aux paysans arriérés et bornés derrière leurs talus, de la révolte des Bonnets Rouges à la légende noire du bocage, il n’y a qu’un pas. Le duc de Chaulnes s’en méfiera, les Chouans en feront leur terrain de jeu et les Américains auront du mal à s’en dépêtrer. Lorsque Louis Chaumeil s’en prend aux « Champs et chemins en Bretagne » en 1950, tout est dit. Le chemin creux breton n’est qu’un trou, le résultat de deux fossés qui se côtoient, deux limites de propriété qui se font face marquées par des talus surmontés de haies d’arbres. André Meynier lui répondra pourtant que les chemins creux font souvent de 6 à 10 mètres de large.

1970年『ブルターニュ紀要』に掲載された文章の中で、ドゥニーズ・ドゥルーシュはこの絵画について「大判(2×3 m)の客間用の油絵。その主題はまさに、太陽のほとんど差し込まない大きな緑の天蓋の陰になった窪道(シュマン・クルー)だけで、数人の農民が家畜とともに遠くで遠近法の消失点を活気づけているとはいっても、ほんのわずかのことだ」と書き、こう付け加えている。「仕上がりは静謐かつ入念だが、すべての批評家が、すがすがしさ、静けさ、安らぎが魅力であるこのような主題に大判を用いるという誤りを指摘している。」それほどステレオタイプは根強く、われわれの想像する窪道は、狭くて目立たず、じめじめして踏み込むのが困難な通路だというのが現実なのだろう。ドゥルーシュは動物と人間の存在を矮小化しているが、この窪道は大通りで、ここで行き違う人物たちがその交通量を証明している。彼女はサイズの選択を惜しんでいるが、しかし他のどんな画材も、この窪道と木々の崇高さと荘厳さをこれほどうまくは表現できなかったろう。ふくろう党の反革命蜂起から土手の後ろの時代遅れで偏狭な農民まで、ボネ・ルージュ(赤帽子)の反乱からボカージュ(囲い地)の陰うつな伝説まで、その間はほんの一歩だ。ショーヌ公爵は警戒し、反革命王党員たちは戦場とし、そしてアメリカ人たちは脱出に苦労する。1950年にルイ・ショメイユが『ブルターニュの畑と道』を非難したとき、すべては言い尽くされた。ブルターニュの窪道は穴でしかない、ふたつの溝が隣り合った結果だ、向かい合ったふたつの所有地の境界を、木の垣根が植わった土手で示しているのだ。だがアンドレ・メイニエは、多くの場合、窪道の幅は6 mから10 mもあると反論している。

Continuer de lire « En pays de clôture – 垣の国にて »

La révolte des Jizo – 地蔵たちの反乱


La revolte des Jizo 2
« La révolte des Jizo », peinture de Philippe Schmidt
Sentai Jizo, les mille Jizo de Nasu


         Coiffé de son bonnet rouge et brandissant un drapeau breton, protecteur des enfants et des voyageurs, quel meilleur symbole d’amitié et de solidarité entre la Bretagne et le Japon que le Jizo ? À ses côtés, discrètement gravé dans la pierre, non loin du tombeau d’Ishibutai et des cerisiers en fleurs de Yoshino, le mot ikki, révolte, peut-être celle de Shocho en 1428. Décapités, nous dit-on, par les rebelles de Shimabara en 1637, ils nous rappellent les clochers rasés de Basse-Bretagne et leurs églises encore debout, témoins elles aussi d’une révolte paysanne, celle des Bonnets Rouges de 1675. Continuer de lire « La révolte des Jizo – 地蔵たちの反乱 »